Communiqué officiel

Cette journée sera précédée d’un atelier doctoral prévu pour le 19 décembre 2018.

L’idée longtemps admise d’un management rudimentaire, informel et improvisé des organisations africaines, mérite d’être sérieusement reconsidérée. En effet, le management africain s’est considérablement modernisé. On peut toutefois se demander si la production observée des chiffres comptables en Afrique s’inscrit dans une simple logique de mimétisme institutionnel et si le contenu informatif comptable est suffisant pour répondre aux attentes des organisations et des parties prenantes. Suivant une perspective théorique, et sous le thème des « Pratiques comptables en Afrique : Etat des lieux et Perspectives», la 3e JEACC entend faire sienne la problématique des outils et pratiques comptables dans cet espace culturel. Le colloque entend être un lieu d’échange et de réflexion, prospectif et convivial, entre la communauté scientifique et les praticiens de la comptabilité. La journée sera précédée d’un atelier doctoral le 19 décembre 2018 Elle est organisée conjointement par l’Université de Douala, l’Université de Dschang, l’Institut Supérieur de Management de Douala (ISMA) et l’Institut Universitaire de la Côte de Douala (IUC). La JEACC se tiendra à l’Hôtel la Falaise à Douala. L’atelier doctoral sera organisé par l’ISMA et l’IUC. Toutes les communications relatives au thème fédérateur du congrès ont leur place. L’objectif est de mobiliser les universitaires, les experts comptables et praticiens impliqués au quotidien dans la production et l’utilisation des chiffres comptables, afin :

– De sérier les usages en comptabilité, en contrôle de gestion et en audit, dans le but de mettre en évidence les meilleures pratiques, et d’identifier les facteurs de contingence culturels ou institutionnels en rapport avec les pratiques comptables et le contenu informatif des chiffres comptables ;

– De formuler des recommandations en vue d’une meilleure contextualisation des méthodes et outils;

– De suggérer des théories pertinentes relatives au comportement des acteurs ou des documents utilisés ;

– De favoriser l’échange d’expériences entre acteurs du terrain et chercheurs.

A titre indicatif, les communications proposées pourront s’inscrire dans l’une des thématiques suivantes :

– L’histoire et les problématiques de la normalisation ou de la règlementation comptable en Afrique ;

– Le contenu informatif des chiffres comptables, leur manipulation en contexte africain (effectivité, stratégies…), ainsi que les spécificités comptables des formes d’organisations dominantes en Afrique (TPE, PE, filiales de groupes étrangers, …) ;

– Les pratiques et les comportements des producteurs et utilisateurs de l’information comptable et financière ;

– L’histoire de l’audit comptable et financier en Afrique, la problématique de l’indépendance des auditeurs en contexte africain, ainsi que le contenu informatif du rapport d’audit en Afrique ;

Lire le Communiqué officiel: Appel à communication JEACC3 2018